Bandeau
GFM Historique
Slogan du site
Descriptif du site
lien vers le forum
Automotrice en péril URGENT !!!!!
Le GFM Historique recherche des solutions !
Article mis en ligne le 7 décembre 2012
dernière modification le 30 octobre 2013
logo imprimer


Automotrices Abe 4/4 166 et ABDe 4/4 161 aux derniers temps du service actif en 2005 (photo GFM H)

L’automotrice tpf Xe 4/4 161 est en menace de démolition. Sur la proposition de GFM Historique, la bienveillante direction des tpf a accepté un moratoire afin de permettre une évaluation, une recherche de solutions permettant la sauvegarde de ce véhicule, même si la démolition était imminente.

En quoi ce véhicule nécessite-t-il une prise en compte ?

En 1942, au moment de leur formation, les GFM exploitent deux lignes à voies normales, le Bulle-Romont (BR) et le Fribourg-Morat-Anet (FMA). Si le FMA est équipé d’un système électrique original d’alimentation avec un troisième rail sur le modèle des métros, le BR, lui est encore à la vapeur. Il faudra attendre le 8 novembre 1946 pour voir cette dernière ligne passer à l’électricité. Le système choisi est fort heureusement de 15’000 volts 16 2/3 Hz, conformément au réseau national.

 

A gauche, la motrice 155, issue dela transformation de la no 5 du FMA effectue les essais sur le BR
(coll. Glasson), à droite en 2012 (photo C. Montagnon), cette motrice n’est plus qu’une épave à Kerzers, situation exclue par GFM Historique concernant la 161.


Afin d’assumer ce passage à l’électricité, les GFM font commande à l’industrie suisse une série de 7 automotrices BCe 4/4 161 à 167 qui seront réparties entre les deux lignes. Deux voitures (B 351 et 2) viendront compléter le parc en 1947.


Une manifestation d’importance cantonale eut lieu le 8 novembre 1946. La motrice 161 fut baptisée en gare de Romont par les autorités religieuses. A chaque gare, une réception attendait le convoi formé de l’automotrice et de deux voitures CFF. Toute la population de Sâles était réunie sur le quai pour accueillir le convoi. En gare de Bulle, l’Harmonie de la Ville rehaussa dignement l’événement. Les deux locomotives à vapeur rentrèrent dans la remise (située sur l’emplacement de la poste actuelle), symbolisant un repos bien mérité. Un document filmé archivé à la BCU retrace cette journée mémorable, comparable à l’inauguration de nos RER actuels.


Automotrice 166 ou 167 en-dessous du château de Vaulruz avec un train mixte

Le trafic régional sur le Bulle – Romont ne fut jamais très surchargé par le nombre de voyageurs. Aussi, la plupart du temps, seule l’automotrice suffisait. Afin de rationnaliser au maximum, la plupart des trains fontionnaient en mixte, voyageurs-marchandises. Des millions de tonnes ont été ainsi tractées au meilleur de l’exploitation de la ligne par ces vénérables automotrices, et parfois c’est en double traction qu’elles se permettaient un maximum de tonnage depuis Romont. Un jour, un record de 120 wagons de marchandises fut mentionné en gare de Bulle et sur le réseau métrique. On en est bien loin aujourd’hui ! Les ABe 4/4 166 et 167 furent spécialement attribuées au Bulle-Romont, tandis que les 161 à 5 sur le FMA. Ayant un trafic plus important en voyageurs, les automotrices du FMA furent transformées dans les années 60 avec l’adjonction d’un compartiment bagages, car toujours accompagnées de voitures à voyageurs. Elles devinrent donc ABDe 4/4 161 à 5. Inusables et robustes, elles ont rempli avec brio une mission de plus de 60 ans. Au début des années 2000, on vit encore les deux motrices 161 et 166 assurer des trains navettes avec voitures intercalaires lorsque le matériel moderne faisait défaut. Un accident sur un passage à niveau condamna la 166. Avec l’annonce de l’arrivée des compositions type RER, l’automotrice survivante 161 fut déclassée en véhicule de service afin d’assurer les transports pour le service de la voie.


Afin de remplacer les navettes, les 2 160 avec voiture intercalaire en 2005


La motrice 166 qui a gardé toute son existence la livrée GFM a été démolie en 2009 suite à un accident avec un camion.(photo Fritram)

EN CONCLUSION :

L’état technique du véhicule révèle un point inquiétant : celui du disjoncteur pour lequel aucune pièce de rechange n’existe. L’état du véhicule est satisfaisant, la carrosserie nécessiterait quelques soins urgents (trous). La solution idéale pour ce véhicule serait un endroit abrité, avec accès au réseau VN. GFM Historique va tout entreprendre afin de trouver des solutions, mais recherche de l’aide financière (CCP 12-681403-0) ou des idées de garages, contacts.

La situation est urgente sans quoi cette automotrice sera démolie !

GFM H / décembre 2012


Forum
Répondre à cet article

Contact

GFM Historique
Case Postale 371
CH-1630 Bulle
CCP 12-681403-0
Nous écrire
Président:
Alain CASTELLA
CH - 1636 Broc
+41 78 621 47 50

Sponsors officiels


 

 


Évènements à venir

Pas d'évènements à venir

Plan du site | Contact | | Espace rédacteurs |
2012-2017 © GFM Historique - Tous droits réservés

Site réalisé sous SPIP avec le squelette ESCAL-V3 Version : 3.87.31

Webmaster / Hébergeur : Rémy Bernard